Merci pour votre réaction. Nous traiterons votre e-mail dans les plus brefs délais.

Conseils d'achat

  • Mettez-vous clairement d'accord sur le mode de paiement.

    Par virement
    Si le vendeur désire un virement du montant total sur son compte avant l'acquisition de l'article, vous devez être sûr de votre affaire. Demandez-lui si vous pouvez payer un acompte d'abord, et le reste du montant après réception de votre article.

    Par PayPal
    Grâce à PayPal, vous pouvez effectuer et recevoir des paiements en ligne très facilement. Pour plus d'information concernant PayPal, cliquez ici.

    Avant d'utiliser PayPal, nous vous recommandons de lire attentivement les Termes et Conditions d'utilisation de ce moyen de paiement. Cliquez ici pour obtenir des conseils de sécurité avant l'utilisation de PayPal.

    Paiement comptant
    Un échange de la main à la main est une manière sûre de conclure une transaction. En tant qu'acheteur vous voyez directement ce que vous achetez, et en tant que vendeur, vous êtes payé immédiatement.

    • Convenez d'un rendez-vous dans un leu digne de confiance et restez-y. 
    • Concluez la transaction avec votre personne de contact et personne d'autre.
    • Si la somme d'argent en jeu est importante, ne portez pas la totalité de la somme sur vous. Retirez le reste de la somme au Bancontact/Mistercash une fois que vous avez l'article acheté en mains.

    Par carte bancaire prépayée : 
    Il s'agit d'une carte de paiement prépayée et rechargeable avec laquelle vous pouvez réaliser vos paiements de la même façon qu'avec une carte de crédit.
    A l'opposé d'une carte de crédit, une carte prépayée ne nécessite pas l'ouverture d'un crédit. Le titulaire de la carte transfère lui-même une somme d'argent sur la carte et utilise ensuite la carte pour ses paiements sur internet, dans les commerces ou pour des retraits d'argent liquide.
    La carte prépayée est accessible à tous (âge minimum requis: 18 ans) : il ne faut pas passer par une procédure d'acceptation d'un crédit pour l'obtenir.
    Attention:Malgré que les cartes de paiement prépayées sont de plus en plus répandues, veillez toujours à être davantage prudent car celles-ci sont anonymes.Assurez-vous donc de bien connaître le vendeur avant de faire la transaction.
    Exemple de cartes prépayées: Paysafe, 3V, bpost...


    Contre remboursement
    Vous pouvez expédier un colis contre remboursement via votre bureau de poste. L'acheteur reçoit le colis et paye l'article reçu au facteur. Les risques pour l'acheteur: le colis peut contenir un autre article que l'article acheté. Si vous ne connaissez pas le facteur, exigez sa carte d'identité. Si le facteur ne peut pas vous la montrer, refusez de payer.
  • Sur cette page, vous trouverez des conseils que vous pourrez utiliser pour vous aider lors de l'achat d'un produit ou service par le biais de 2ememain.be. Ces conseils ont pour objectif de vous informer au mieux, en tant qu'acheteur, concernant les escroqueries sur Internet et la manière dont vous pouvez compliquer au maximum les manœuvres des escrocs. Nous vous recommandons de parcourir attentivement cette page avant de procéder à une transaction. Cliquez également sur les liens pour obtenir plus d'informations, afin d'être encore mieux informé sur des sujets spécifiques. 

    Soyez toujours vigilant ! Les conseils ci-dessous vous permettront de limiter au minimum le risque d'escroquerie.

    1. Contact personnel et clarté de la communication

    - Recherchez des produits à proximité de chez vous et allez les chercher directement chez le vendeur.  Faire des affaires en personne est de loin la manière la plus sûre d'agir car vous savez exactement avec qui vous interagissez et ce que vous achetez. Ce principe s'applique d'autant plus lorsque des sommes importantes sont en jeu. L'acheteur peut inspecter le produit personnellement et les parties peuvent échanger donnant-donnant : le vendeur est payé comptant directement et l'acheteur peut emporter le produit sans attendre. Pour trouver facilement une offre près de chez vous, vous pouvez effectuer une recherche par zone du code postal (avec rayon).

    - Etablissez un contact par téléphone, de préférence sur une ligne fixe.

    - Mettez-vous clairement d’accord avec le vendeur concernant le prix, la livraison et la garantie.  Il se peut que vous n'ayez pas très envie de recevoir des inconnus chez vous ou de vous rendre chez des inconnus. Dans ce cas, convenez d'un lieu (public) qui convienne aux deux parties pour négocier la transaction, par exemple dehors devant la porte du vendeur ou à proximité d'un centre commercial, d'un bureau de poste ou d'une banque.

    - Demandez ses coordonnées à l'annonceur et essayez de vérifier si elles sont correctes.  Si votre partenaire de négociation tente à tout prix de ne pas vous révéler son adresse ou s'il ne veut pas traiter en personne avec vous, soyez méfiant. Une personne fiable ne voit pas d'inconvénient à traiter personnellement.

    - En tant qu'acheteur, vous pouvez éviter les déceptions éventuelles en vous informant clairement à propos du produit proposé, à travers des spécifications pertinentes pour le produit (y compris les défauts éventuels) et des photos nettes (haute résolution) par exemple.

    - Laissez parler votre bon sens et fiez-vous à votre instinct : si quelque chose semble trop beau pour être vrai, c'est généralement effectivement le cas.

    - De préférence, ne convenez pas d'un lieu isolé et n'emportez pas de sommes d'argent importantes.  Méfiez-vous des rendez-vous dans des endroits isolés (comme des parkings) et soyez prudent si vous emportez de grosses sommes d'argent.

    - De préférence, faites-vous accompagner : deux personnes en voient et en savent plus qu'une seule. Ne vous laissez pas troubler si ce dont vous avez convenu concernant la rencontre change au dernier moment (par exemple parce que la personne veut vous rencontrer dans un lieu isolé en raison de certaines circonstances). Dans ce cas, suivez votre instinct : en cas de doute, renoncez à la transaction.

    - Si vous transportez des sommes importantes ; nous vous recommandons de savoir avec qui vous traitez (par exemple, demandez une preuve d'identité) et envisagez d'utiliser un contrat d'achat et une quittance (afin que vous puissiez prouver le paiement et la livraison).

    Si vous décidez de ne pas vous charger de la transaction en personne, quelles que soient vos raisons, vous induisez un risque. Dans ce cas, analysez le risque pour vous-même : déterminez jusqu'à quel montant vous êtes prêt à courir un risque et prenez des mesures pour l’atténuer.

    2. Savoir avec qui vous faites des affaires

    Regardez depuis combien de temps le vendeur est actif sur 2ememain.be. 

    Il est important que vous sachiez avec qui vous faites des affaires. Surtout si vous ne traitez pas la transaction en personne. Vérifiez depuis combien de temps le vendeur est actif sur 2ememain.be et observez ses autres annonces. Par conséquent, demandez toujours les informations personnelles du vendeur ou de l'acheteur. Si quelque chose se passe mal ou si le vendeur ou l'acheteur ne respecte pas son accord, vous pouvez toujours prendre contact plus tard ou envisager éventuellement d'autres démarches.

    Vérifiez les informations (coordonnées) personnelles. 

    Le téléphone est souvent le moyen le plus simple et le plus rapide de se mettre en contact. De préférence, demandez un numéro de téléphone fixe au vendeur ou à l'acheteur. Un numéro de portable est anonyme et difficile à retracer. Vérifiez éventuellement une nouvelle fois le nom et l'adresse combinés à un numéro de téléphone fixe au moyen des Pages d'Or.

    Consultez également d'autres annonces du vendeur. Si ce dernier propose beaucoup de produits recherchés à très bas prix, soyez vigilant.

    Vérifiez la réputation du vendeur (cliquez sur l'étoile à côté de l'annonce). 

    Vous verrez ainsi quelles ont été les expériences d'autres acheteurs qui ont fait des affaires avec cet annonceur. Une évaluation est constituée d'une note positive, négative ou neutre et d'un bref commentaire. Elle indique comment s'est passée la transaction avec l'acheteur ou le vendeur. Si vous avez des expériences positives ou négatives avec un vendeur ou un acheteur, vous pouvez les indiquer sur la page d'évaluation de ce vendeur ou de cet acheteur. Ainsi, les autres visiteurs pourront déterminer plus facilement si un vendeur ou un acheteur est fiable ou non. Vous voulez en savoir plus sur le système des évaluations ? Ou vous voulez laisser une évaluation  pour un visiteur ? Dans ce cas, consultez la page d'aide.

    Recherchez le visiteur sur Internet, vérifiez auprès de la Chambre de Commerce et sur divers forums sur Internet. 

    Utilisez un moteur de recherche (par exemple Google) pour rechercher le nom, le numéro de téléphone et le numéro de compte en banque du vendeur ou de l'acheteur. Si celui-ci est malhonnête, vous avez de grandes chances de trouver des données à son sujet laissées par des victimes sur un forum concernant les escroqueries sur Internet.

    - Méfiez-vous des vendeurs qui se trouvent à l'étranger. 

    Des acheteurs et des vendeurs malhonnêtes sont actifs sur Internet. Ils agissent de l'étranger, par exemple d'Afrique de l'Ouest (Nigeria). Ils sont actifs, entre autres, dans les groupes Autos, Autos: pièces & accessoires, Informatique & jeux vidéo, Téléphones & fax, mais aussi dans le groupe Immo, par exemple. 

    - Comment veiller à ne laisser aucune chance à ces acheteurs et vendeurs malhonnêtes ?

    - Si une offre est trop belle pour être vraie, c'est généralement effectivement le cas.

    - Obtenez autant d'informations que possible à propos du vendeur ou de l'acheteur, par exemple en effectuant des recherches sur Internet (nom, numéro de téléphone et numéro de compte en banque, par exemple).

    - Ne payez aucun acompte sans avoir vu le bien vous-même. N'effectuez aucun paiement non plus en échange de promesses (par exemple l'envoi après paiement de clés, de papiers).

    - N'utilisez pas Western Union, MoneyGram, pas plus que des chèques.

    - Soyez encore plus vigilant si une tierce partie est impliquée dans la transaction pour vous mettre en confiance (banque, entreprise de transport, service de livraison de colis, dépôt fiduciaire).

    - Ne vous laissez pas tromper par un site Web qui paraît professionnel ou par des e-mails d'entreprises fiables : il peut s'agir de contrefaçons ou d'un abus.

    Attention ! Montrez-vous prudent avec les e-mails qui servent soi-disant de preuve d'envoi ou de paiement et qui proviendraient d'une banque connue (par exemple HSBC Bank, Citibank, PayPal), d'un dépôt fiduciaire (par exemple Escrow-Europa.com) ou d'une société de transport (par exemple DHL). Il peut s'agir de faux e-mails destinés à gagner votre confiance. Dans ce cas, vérifiez auprès de l'instance dont proviendrait l'e-mail si le message est correct. De plus, rendez-vous toujours personnellement sur le site Web de la personne qui propose le produit/service et ne réagissez pas à des e-mails contenant des liens actifs. 

    Vous trouverez ci-dessous quelques autres signaux qui vous permettront de reconnaître les vendeurs étrangers malhonnêtes.

    - Le vendeur a plusieurs annonces comparables sur 2ememain.be, surtout des produits recherchés à très bas prix.

    - Le vendeur écrit en mauvais anglais (beaucoup de fautes de langue et de grammaire).

    - Après les premiers contacts, le vendeur demande à continuer de communiquer avec une autre adresse e-mail.

    - Le vendeur dit résider à l'étranger et c'est la raison pour laquelle il ne peut pas traiter la vente en personne.

    - Le vendeur est pressé que la transaction soit réalisée et vous pousse à prendre une décision dans la hâte.

    - Le vendeur veut utiliser un service de paiement (anonyme) comme Western Union, MoneyGram ou des chèques.

    - Le vendeur vous demande de payer certains frais d'avance, par exemple de verser un acompte ou de régler des frais de douane.

     

    3. Savoir ce que vous achetez

    Obtenez autant d'informations que possible sur le produit en posant vous-même des questions au vendeur.

    - Vous pouvez demander au vendeur une preuve d'achat, des photos ou des caractéristiques du produit qui ne figurent pas dans l'annonce. Vous pouvez penser ici aux spécifications, à l'authenticité, à la provenance ou aux défauts éventuels du produit. N'hésitez pas à poser des questions au vendeur. Un bon vendeur voudra toujours vous aider si quelque chose n'est pas clair.

    - Soyez particulièrement prudent avec les annonces dans lesquelles des produits coûteux comme des iPhones, des ordinateurs portables, des téléphones mobiles, des appareils photo numériques, des écrans plasma et des consoles de jeu sont proposés.

    - Comparez les prix des produits et services de ce type sur 2ememain.be pour juger si un prix est réaliste. Ne réagissez pas aux offres qui sont trop belles.  2ememain.be peut vous permettre de réaliser de bonnes affaires. De produits d'occasion à des produits neufs, de voitures à des services et de professionnels à des objets de collection uniques. De produits gratuits à des produits pouvant coûter des dizaines voire des centaines de milliers d'euros. Sur 2ememain.be comme hors ligne, votre bon sens doit être votre fil conducteur. Soyez vigilant si le prix est trop beau pour être vrai. Le meilleur moyen d'évaluer ce qu'est un prix réaliste pour le produit qui vous intéresse consiste à comparer les prix de produits ou de services similaires sur 2ememain.be.

    - Demandez les caractéristiques exactes de l'article et conservez toutes les informations. Conservez aussi les contacts éventuels par e-mail, les preuves de paiement et une copie de l'annonce (avec photos).  En tant qu'acheteur, vous pouvez éviter les conflits éventuels en obtenant des informations claires concernant le produit proposé. Pensez à la spécification pertinente du produit, à ses défauts éventuels et à des photos nettes. 

    Vous trouverez ci-dessous des exemples à propos desquels vous pouvez passer des accords clairs :

    - Y a-t-il déjà un accord concernant l'achat ou la vente ou n'est-il encore question que de négociation ?
    - Y a-t-il un accord concernant les spécifications du produit et son prix ?
    - Le prix convenu inclut-il les frais d'expédition et les frais de transport et d'assurance éventuels ?
    - Y a-t-il un accord concernant le délai/mode de livraison et de paiement ?
    - Est-il question de garantie et si c'est le cas, pour quelle période ?

    Envisagez de fixer les accords passés par écrit. Vous pouvez le faire, par exemple, en rédigeant un contrat d'achat (de voiture) et une quittance en tant que preuve de paiement et de livraison.

    - Vérifiez si l'achat des produits ou services concernés est autorisé. Les visiteurs ont la responsabilité de contrôler si les produits ou services peuvent être négociés sur la base de la législation et de la réglementation ainsi que des règles du jeu de 2ememain.be.  Pour votre confort, nous avons établi une liste d'exemples d'objets et de services interdits ou suspects. Bien entendu, vous devez toujours vérifier vous-même si vous pouvez acheter ou vendre l'objet. En tant que visiteur, vous avez la responsabilité finale de contrôler si l'offre, la vente et l'achat de certains biens ou services sont autorisés par la loi.

    - Vérifiez le numéro de série de l'article si cela s'applique à votre produit et demandez la preuve d'achat originale.
     

    4. Sécurité du paiement et de l'expédition

    - Mettez-vous clairement d’accord concernant le prix et le mode de paiement. Ne versez jamais de sommes importantes à une personne que vous ne connaissez pas, aussi fiable qu'elle puisse vous paraître.

    - Diverses méthodes de paiement peuvent être utilisées:

    - Paiement comptant - En payant comptant, vous pouvez échanger donnant-donnant. Cependant, n'envoyez pas d'argent comptant par courrier. Des signes de sécurité ont été intégrés à tous les billets en euros afin qu'ils puissent facilement se distinguer des faux.

    - Paiement par carte bancaire prépayée : 

    Il s'agit d'une carte de paiement prépayée et rechargeable avec laquelle vous pouvez réaliser vos paiements de la même façon qu'avec une carte de crédit.
    A l'opposé d'une carte de crédit, une carte prépayée ne nécessite pas l'ouverture d'un crédit. Le titulaire de la carte transfère lui-même une somme d'argent sur la carte et utilise ensuite la carte pour ses paiements sur internet, dans les commerces ou pour des retraits d'argent liquide.
    La carte prépayée est accessible à tous (âge minimum requis: 18 ans) : il ne faut pas passer par une procédure d'acceptation d'un crédit pour l'obtenir.
    Attention:Malgré que les cartes de paiement prépayées sont de plus en plus répandues, veillez toujours à être davantage prudent car celles-ci sont anonymes.Assurez-vous donc de bien connaître le vendeur avant de faire la transaction.
    Exemple de cartes prépayées: Paysafe, 3V, bpost...

    - Giro/Banque - Un virement bancaire est un mode de paiement sûr. Le risque de cette méthode de paiement réside cependant dans le fait que vous payez pour un produit que vous n'avez pas inspecté au préalable et que vous n'avez pas encore en votre possession. Par conséquent, utilisez cette méthode uniquement si vous faites confiance au vendeur. Votre argent ne pourra pas être reversé sur votre compte par la suite (contre-passation).

    - PayPal - Avec PayPal, vous pouvez payer ou être payé directement en ligne par le biais de votre compte en banque ou de votre carte de crédit. Si vous payez par PayPal des produits qui peuvent être envoyés, vos achats sont souvent protégés de manière illimitée. Cliquez ici pour plus d'informations.

    - Contre-remboursement - En cas de contre-remboursement, le paiement s'effectue à la porte, au facteur, lorsque le produit est livré. L'inconvénient du contre-remboursement, c'est que vous ne pouvez examiner le produit qu'après paiement au facteur. Il pourrait donc s'agir d'une brique au lieu d'un ordinateur portable. Par conséquent, utilisez le contre-remboursement uniquement si vous faites confiance au vendeur. Si vous doutez de l'authenticité du facteur, demandez-lui une pièce d'identité. Si le facteur ne peut pas la présenter, ne payez pas.

    -  Western Union et MoneyGram - Les services de paiement de Money Transfer ne conviennent que pour verser de l'argent comptant à une personne que vous connaissez et par conséquent, nous vous déconseillons cette méthode. En effet, le destinataire peut obtenir l'argent sur présentation d'un numéro de contrôle Money Transfer (MTCN) qu'il reçoit de l'expéditeur. Ainsi, de l'argent peut être perçu de manière totalement anonyme et sans laisser de traces.

    - Chèques - Soyez prudent si un acheteur veut payer par chèque. Il peut s'agir d'acheteurs à l'étranger qui veulent payer avec des chèques sans provision ou faux. Ils proposent souvent un montant supérieur au prix demandé. Nous vous conseillons de contacter votre banque avant d'accepter ce type de paiement. Les escrocs peuvent verser de l'argent sur votre compte avec un chèque de l'étranger. Un mois plus tard seulement, la banque réalise que le chèque est sans provision. Entre-temps, vous avez probablement déjà livré l'article ou vous avez perdu votre argent. Par conséquent, évitez d'utiliser des chèques.

    - Soyez prudent en ce qui concerne les paiements internationaux.

    - Demandez quels sont les frais de garantie et de transaction (afin de ne pas devoir payer des frais supplémentaires).

    - Faites expédier les produits en toute sécurité. Si vous ne vous chargez pas de la vente/de l'achat en personne, passez des accords clairs concernant l'expédition et les frais de transport et d'assurance éventuels. Envisagez d'utiliser une expédition en recommandé, de telle sorte que vous disposiez toujours d'une preuve d'envoi. Par exemple, vous pouvez convenir de partager ces frais. 

    5. Problèmes de transaction

    - Dans un premier temps, essayez toujours de vous mettre en contact avec le vendeur et de trouver une solution ensemble.  Vous observerez parfois une divergence d'opinion entre les visiteurs de 2ememain.be concernant la vente ou l'achat.

    - Désaccord concernant la réalisation de la vente ou de l'achat (y compris le processus d'offre).

    - Le produit livré est différent de la description du vendeur ou ne répond pas à vos attentes.

    - Le produit a été livré tardivement ou a été égaré/endommagé pendant l'expédition.

    - Les droits de propriété intellectuelle comme le droit d'auteur ou le droit des marques font l'objet d'une infraction. Autre exemple, un annonceur utilise une photo ou un logo alors qu'il n'a pas obtenu l'autorisation de l'ayant-droit. Dans ce type de cas, nous vous recommandons de d'abord contacter l'autre partie. Généralement, acheteur et vendeur finissent par trouver ensemble une solution à leur litige.

    - En cas d'escroquerie, signalez toujours les faits à la Police et à 2ememain.be.  Contactez la police. Plus le nombre de personnes se rendant à la police est important, plus vous serez prioritaires. Vous devrez alors vous rendre dans votre bureau de police local et emporter les informations suivantes :

    1. Impression de l'annonce.
    2. Preuve de paiement (par ex. relevé de compte bancaire).
    3. Preuve d'escroquerie (s'il s'agit d'articles erronés/défectueux).
    4. Coordonnées de l'autre partie (adresse e-mail, numéro de téléphone, nom, adresse, etc.) pour autant que vous les ayez. Contactez les instances compétentes en la matière en cas de problèmes spécifiques, par exemple avec des produits financiers ou des animaux.

    La protection de la propriété intellectuelle

    2ememain.be souhaite avant tout contribuer à la protection des droits de propriété intellectuelle et mettre en place un site de petites annonces sûr et convivial. Les titulaires de droits peuvent désormais signaler toute annonce violant leurs droits au moyen du formulaire de notification d’annonces contrefaisantes. 

    Il est strictement interdit de placer toute annonce contrevenant aux droits de propriété intellectuelle d’un tiers, tels que les droits sur la marque, les noms commerciaux, les droits d’auteur, les droits des dessins et modèles de produits manufacturés ou encore les droits des brevets. 

    Toute annonce portant atteinte aux droits de propriété intellectuelle d’un tiers peut être signalée par le titulaire des droits au moyen du Formulaire de notification d’annonces (VeRO). Après réception du formulaire dûment complété par le titulaire (ou par son mandataire), 2ememain.be se chargera de supprimer l’annonce. Le formulaire susmentionné peut être envoyé par fax au +32 (0) 2 788 97 51 ou par e-mail

    Dénoncez les escrocs!

    Une annonce vous parait frauduleuse? Utilisez le lien "Signaler un abus" qui se trouve sur la page d'annonce. Celle-ci sera retirée dans les plus brefs délais. Par votre signalement, vous nous aiderez à lutter contre les pratiques frauduleuses sur internet. De plus, vous empêcherez que d'autres personnes ne soient victimes d'escroquerie. 

    Si vous avez été victime d’un délit et que vous souhaitez déposer plainte, vous pouvez vous adresser à la police locale de votre entité ou de votre choix. Vous trouverez un aperçu des zones de police en cliquant ici.

    Pour obtenir des informations ou signaler des infractions dans le cadre de la législation économique, nous vous conseillons de consulter le site web du SPF Economie via ce lien.

    Pour des actualités et des conseils sur la sécurité en ligne, vous pouvez visitez le site de CERT.be : www.safeonweb.be.

    Pour les informations policières générales vous pouvez consulter le site de la police en cliquant ici.

    Vous avez un doute? Contactez l'équipe de 2ememain.be!

    L'offre gratuite d'animaux peut conduire à de graves souffrances de ceux-ci. Restez vigilant, tout le monde n'est pas aussi amical(e) envers les animaux qu' il / elle n'y paraît.
  • Comme beaucoup d'autres rubriques, celle consacrée aux animaux est très populaire sur le site de 2ememain.be et répond aux besoins d'un grand nombre d'utilisateurs. Elle permet à beaucoup d'animaux de trouver un nouveau foyer. Avant d'acheter un animal, il est primordial de comprendre les conséquences de cet achat sur votre vie et surtout sur celle de l'animal. N'achetez jamais un animal sur un coup de tête! 

    Posez-vous les questions suivantes avant l'achat d'un animal de compagnie:

    - Pourquoi est-ce je souhaite acheter un animal de compagnie ?

    - Est-ce que j'ai suffisamment de temps à consacrer à cet animal ?

    - Est-ce que je dispose de l'argent et du temps nécessaires pour m'occuper de cet animal ?

    - Est-ce que l'animal correspond à ma personnalité et à mon entourage ? Par exemple, est-ce que ma famille comporte des (jeunes) enfants ou est-ce que d'autres animaux de compagnie vivent déjà avec moi ? Est-ce que l'animal aura accès à un jardin ?

    - Qui s'occupera de l'animal lorsque je partirai en vacances ?

    - Quelles mesures vais-je prendre si mon animal présente un comportement agressif constituant un risque pour moi-même ou pour mon entourage ?

    Quel animal vous convient le mieux ? 

    La possession d'un animal de compagnie n'est réellement agréable que si vous êtes en mesure de donner à l'animal l'attention et les soins dont il a besoin. Il faut donc bien s'assurer que l'animal correspond à votre personnalité et à votre entourage. Vous trouverez plus d'informations sur le site du SPW – Service Public de Wallonie

    Afin de déterminer si votre personnalité et votre entourage conviennent à un chien, l'établissement responsable de la vente de l'animal devra vous poser une série de questions. Cet établissement sera alors en mesure de vous conseiller sur l'achat et le choix du chien.

    Veuillez consulter le portail Belgopocket du Gouvernement Fédéral pour un aperçu des points de contacts existants concernant le bien-être animal si vous souhaitez plus d'informations afin d'éviter un achat impulsif d'animal.
    Acheter un animal de compagnie ?

    Veuillez d'abord consulter le site du SPW – Service Public de Wallonie où vous trouverez une liste des animaux de compagnie qui sont autorisés en Belgique ('liste positive').

    - L'éleveur est reconnu par le Service Bien-être animal et dispose d'un numéro d'agrément définitif ou provisoire.
    Demandez ce numéro à l'éleveur et consultez le site du SPW – Service Public de Wallonie pour une liste des établissements agréés. Les éleveurs occasionnels (c-à-d ceux qui élèvent moins de trois portées par an) ne doivent pas être agréés et n'ont donc pas de numéro d'agrément. Un éleveur occasionnel ne peut pas placer d'annonce sur 2ememain.be puisque, conformément aux dispositions légales, toutes les annonces de chiens et chats doivent mentionner le numéro d'agrément définitif ou provisoire.

    - Les éleveurs occasionnels ne peuvent placer des annonces que dans la presse spécialisée ou sur des sites spécialisés.

    - L'éleveur a une bonne réputation auprès de l'association de races (veuillez contrôler ceci par avance).

    - L'éleveur n'élève pas trop de portées en même temps, en comparaison avec le nombre de femelles d'élevage, et ne dispose pas d'un trop grand assortiment de chiots ou chatons.

    - L'éleveur pose des questions à tout acheteur potentiel pour s'assurer que l'animal est approprié. Les éleveurs de chiens sont légalement obligés de poser une liste de questions. Parcourez cette liste de questions avant votre visite chez l'éleveur afin de pouvoir répondre facilement aux questions et de permettre à l'éleveur de déterminer si vous pourrez accueillir un animal dans de bonnes conditions.

    - L'éleveur ne peut vendre que des animaux ayant atteint un âge minimal prévu par la loi. Pour les chiots et les chatons, cet âge minimal est de 7 semaines.

    - Informez-vous auprès des associations de races et des associations d'éleveurs.

    Evaluez de manière critique toutes les conditions d'élevage :

    - L'animal doit se trouver dans un environnement propre, chaud et à l'abri des courants d'air.
    - L'animal est vif, il a un beau pelage et a de beaux yeux brillants.
    - Vous pouvez examiner la mère.
    - L'environnement de l'animal stimule un comportement social.
    - L'animal est en ordre de vaccination.
    - Le chiot est identifié (pucé ou tatoué) et enregistré.
    - L’obligation d’identification et d’enregistrement est également applicable aux chats. 
    Toute personne souhaitant commercialiser (don, vente) doit au préalable le faire stériliser, identifier et l'enregistrer.
    Cela vaut aussi pour les refuges, les éleveurs et les particuliers.

    - L'animal n'a pas subi d'intervention non autorisée (comme une amputation interdite), sauf si celle-ci a été pratiquée avant l’entrée en vigueur de l’interdiction (p.ex en cas d'adoption d'un animal plus âgé). Cliquez ici pour plus d'information.

    L'offre gratuite d'animaux peut conduire à de graves souffrances de ceux-ci. Restez vigilant, tout le monde n'est pas aussi amical(e) envers les animaux qu' il / elle n'y paraît.

     

  • Comme beaucoup d'autres rubriques, celle consacrée aux animaux est très populaire sur le site de 2ememain.be et répond aux besoins d'un grand nombre d'utilisateurs. Elle permet à beaucoup d'animaux de trouver un nouveau foyer qui leur convient. Avant d'acheter un animal, il est primordial de comprendre les conséquences de cet achat sur votre vie et surtout sur celle de l'animal. N'achetez jamais un animal sur un coup de tête!

    Cliquez ici pour les conseils concernant l'acquisition d'un animal domestique:

    Avant d'acheter un animal de compagnie, posez-vous les questions suivantes :

    - Pourquoi est-ce que je souhaite acheter un animal de compagnie?

    - Est-ce que j'ai suffisamment de temps à consacrer à cet animal?

    - Est-ce que je dispose de l'argent et du temps nécessaires pour m'occuper de cet animal?

    - Est-ce que l'animal correspond à ma personnalité et à mon entourage? Par exemple, est-ce que ma famille comporte des (jeunes) enfants ou est-ce que d'autres animaux de compagnie vivent déjà avec moi? Est-ce que l'animal aura accès à un jardin?

    - Qui s'occupera de l'animal lorsque je partirai en vacances?

    - Quelles mesures vais-je prendre si mon animal présente un comportement agressif constituant un risque pour moi ou pour mon entourage?

    - Veuillez consulter le portail Belgopocket du Gouvernement fédéral pour un aperçu des points de contacts existants concernant le bien-être animal si vous souhaitez plus d'information afin d'éviter d'acheter un animal de manière impulsive.

    Législation

    Vous pouvez trouver sur 2ememain.be des annonces concernant des animaux (exotiques) ou des produits qui proviennent d'animaux ou qui sont fabriqués à partir d'animaux (sous-produits animaux). La plupart des animaux et des sous-produits animaux peuvent être légalement commercialisés mais certaines espèces d'animaux et de sous-produits sont protégées par des lois et des réglementations nationales et internationales. 

    Généralement, cela concerne, directement ou indirectement, des espèces menacées. Sont notamment visés les animaux exotiques, tels que certains oiseaux, mais également des singes, des reptiles ou des tortues. Il y a également des sous-produits qui proviennent ou sont produits à partir d'espèces protégées. Ce sont souvent des souvenirs de vacances qui sont ramenés de destinations lointaines. Les objets les plus populaires sont, par exemple, les objets ou les bijoux taillés dans de l'ivoire, les objets fabriqués à partir de carapace de tortue de mer ou de terre, les rapaces empaillés ou la fourrure de félin. La brochure "Laissez un avenir à votre souvenir" éditée par le SPW – Service Public de Wallonie vous fournira plus d'informations sur les principaux sous-produits animaux (illégaux) et quelques astuces pour vous permettre de reconnaître ce type de produits. 

    De plus, le commerce et la possession d'animaux, de sous-produits animaux et de plantes provenant d'espèces protégées est soumis à des règles strictes. 

    Sur le portail du Gouvernement Fédéral, vous trouverez des informations sur l'état actuel de la faune et de la flore en Belgique. Vous aurez également un aperçu des mesures prises au niveau national et international pour la protection des espèces en voie d'extinction.

    CITES

    ("Convention on International Trade in Endangered Species" ou "Convention sur le Commerce International d'Espèces de Faune et de Flore menacées d'extinction") 

    La Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES) est une convention internationale qui règlemente le commerce des espèces animales et végétales menacées. 

    En ce qui concerne le commerce des espèces animales et végétales qui se trouvent dans les annexes de la CITES, les principes suivants doivent être respectés: 

    Annexe I de la CITES (les animaux et les plantes directement menacés d'extinction): cette annexe contient les espèces animales en voie d'extinction (notamment à cause du commerce international) qui ne peuvent pas faire l'objet d'un commerce lorsqu'il s'agit d'animaux ou de plantes sauvages. Voici quelques exemples d'animaux en voie d'extinction: les baleines, les dauphins, les éléphants, les rhinocéros, beaucoup d'espèces de singes, des tigres, beaucoup d'espèces de perroquets, les tortues et les lézards. Voici quelques exemples de plantes protégées : le ginseng sauvage et certaines espèces d'orchidées. 

    Annexe II de la CITES (les animaux et les plantes qui risquent d'être menacés d'extinction): cette annexe contient les espèces animales menacées d'extinction (notamment à cause du commerce international) pour lesquelles le commerce est strictement régulé au moyen du système de licence institué par la CITES. Cela concerne par exemple les rapaces et les crocodiles, tout type de serpents géants, certains coquillages et plusieurs espèces de coraux. Dans ces cas, il est toujours possible de vérifier si des licences peuvent encore être octroyées. 

    Annexe III de la CITES (animaux et plantes protégés dans au moins un pays): cette annexe contient les espèces animales protégées dans le pays d'où elles proviennent afin d'éviter qu'elles n'y disparaissent à cause du commerce international. 

    Veuillez consulter le site internet du SPW – Service Public de Wallonie pour plus d'informations sur le fonctionnement de la CITES.
    La CITES dans l'Union européenne 

    L'Union européenne (UE) a également adopté des règles sur le commerce d'espèces animales et végétales (dont la plupart font l'objet d'une réglementation au niveau de la CITES). Le règlement européen relatif à la protection des espèces de faune et de flore sauvages par le contrôle de leur commerce établit une classification des espèces protégées sur base de quatre annexes (Annexes A à D) : 

    Annexe A: cette annexe contient les espèces reprises à l'Annexe I et un certain nombre d'espèces reprises à l'Annexe II de la CITES. Dans cette annexe se trouvent également les espèces qui font l'objet d'une protection strictement réglementée en Europe conformément aux directives européennes en la matière (telles que la directive "Habitat" et la directive "Oiseaux") et qui ne sont pas nécessairement des espèces protégées par la CITES. 

    Annexe B: cette annexe contient principalement les espèces reprises à l'Annexe II de la CITES. 

    Annexe C: cette annexe contient principalement les espèces reprises à l'Annexe III de la CITES. 

    Annexe D: cette annexe contient les espèces animales qui ne sont pas reprises dans la CITES mais pour lesquelles l'Union européenne considère que leur commerce doit être surveillé afin d'éviter que le commerce international n'entraine la disparition de ces espèces. 

    Veuillez consulter le site internet de la Commission européenne pour plus d'informations sur la réglementation européenne en vue de l'exécution de la CITES. 

    Veuillez consulter le site internet du SPW – Service Public de Wallonie pour avoir la liste alphabétique complète des animaux et des plantes protégés ainsi que leur localisation dans les annexes de la CITES et le règlement européen susmentionné.

    Feuille de route

    Vous trouverez ci-dessous une feuille de route simplifiée que vous pouvez utiliser avant d'acheter ou de vendre des animaux ou des sous-produits animaux exotiques. 

    Pour plus d'informations, veuillez consulter le site internet du SPW – Service Public de Wallonie. N'oubliez pas: n'achetez pas d'animaux ou de sous-produits animaux en cas de doute! 

    En cas de doute, informez-vous auprès du Service "Bien-être animal et CITES" via le numéro général +32 2 524 74 01 ou via cites@environnement.belgique.be.

    1ère étape 

    Essayez de vérifier si l'animal ou le produit est protégé par la réglementation applicable. Les Annexes à la CITES (I, II et III) vous indiquent si l'espèce animale est protégée et, si tel est le cas, dans quelle mesure. La majorité du contenu de la convention CITES est reprise dans la réglementation européenne et établie dans 4 annexes (Annexes A, B, C et D), comme expliqué ci-dessus. 

    Beaucoup d'espèces d'animaux ne sont pas reprises dans les Annexes et, sauf législation contraire, il est donc permis, par exemple, d'acheter ou de vendre des sous-produits qui sont faits à partir de ces animaux.

    2ème étape 

    Lorsque vous souhaitez acheter ou vendre un animal vivant, c'est, entre autres, la loi du 14 août 1986 relative à la protection et au bien-être des animaux qui est applicable. Cette loi contient les règles générales qui s'appliquent aux animaux. A titre exemplatif, l'acheteur doit être âgé de minimum 16 ans ou avoir l'autorisation de l'un de ses parent ou de son tuteur et il ne peut pas faire souffrir l'animal pendant le transport. 

    Il est, entre autres, interdit de :

    - Tuer inutilement, causer une douleur ou des lésions inutiles à un animal ou affecter sa santé ou son bien-être;
    - Priver un animal des soins nécessaires;
    - Pratiquer une intervention chirurgicale sur des animaux (sauf dispositions contraires prévues dans la législation belge);
    - Donner un animal comme prix, récompense ou cadeau;
    Abandonner un animal.

    3ème étape 

    L'achat ou la vente d'animaux ou de sous-produits animaux repris dans l'Annexe A (liste d'animaux directement menacés d'extinction) est interdite. Ces animaux ou sous-produits animaux ne peuvent pas être commercialisés par le biais de 2ememain.be. 


    Exemples d'animaux ou de sous-produits animaux protégés:

    - Les éléphants d'Afrique ou d'Asie, y compris l'ivoire, la peau et les poils;

    - Les grandes espèces de singes (comme les orangs outangs et les chimpanzés) et certaines autres espèces de primates (comme les gibbons et lémuriens);

    - La plupart des espèces d'ours (comme les pandas géants et les ours noirs);

    - Certaines espèces d'oiseaux exotiques (comme les nombreuses espèces de perruches d'Amérique du Sud, les aigles et les faucons), y compris les oiseaux (de proie) empaillés;

    - Le caviar d'esturgeon ordinaire ou à nez court;

    - Les rhinocéros, en ce compris l'ivoire;

    - Certaines espèces de reptiles (comme les crocodiles);

    - Certaines espèces de tortues (comme les tortues vertes), y compris leur carapace;

    - Les tigres, les léopards, les panthères, les lions d'Asie, le lynx d'Eurasie et Ibérique, en ce compris les produits qui sont faits avec leur peau, leurs dents, leurs os ou leur viande;

    Remarque: L'ivoire 

    Il est interdit de placer des annonces pour la vente ou l'achat d'ivoire ou de produits contenant de l'ivoire, à moins que ceux-ci aient été produits avant le 1er juin 1947 (ils sont alors considérés comme étant des antiquités). 

    Dans ce cas, le vendeur doit explicitement préciser dans l'annonce soit que l'objet provient d'ivoire datant d'avant 1947, soit qu'il possède les certificats CITES nécessaires. 

    L'ivoire semi-travaillé (comme les défenses en ivoire lisse et les cornes de rhinocéros) est totalement interdite.

    4ème étape 

    Si l'animal ou le sous-produit animal est repris dans les Annexes B, C ou D, vous pouvez alors considérer – avec une certaine prudence – que vous pouvez légalement les commercialiser en Belgique et dans l'UE, et ce pour autant que l'animal ou le sous-produit animal ait été obtenu en toute légalité et que vous êtes en possession de la documentation CITES pertinente.
    Surveillance

    Le service "Bien –être animal et CITES" est compétent en Belgique pour l'exécution et le contrôle de la convention CITES. Pour ce faire, ce service travaille étroitement avec le Police Fédérale, l'Administration des Douanes et Accises, le Ministère public et l'Agence Fédérale pour la Sécurité de la chaîne alimentaire

    Veuillez consulter le site internet du SPW – Service Public de Wallonie sur les activités du service "Bien-être animal et CITES". 
    Les demandes d’informations peuvent être envoyées à l’adresse bienetreanimal.dgarne@spw.wallonie.be

    Pour plus d'informations sur l'obtention d'un permis ou d'un certificat pour le commerce légal des plantes et animaux sauvages en voie de disparition ou pour des questions plus précises en lien avec le commerce des espèces animales ou végétales protégées, vous pouvez contacter directement l'autorité administrative au numéro général +32 2 524 74 01 ou via cites@environnement.belgique.be.

    Liens utiles

    Vous pouvez obtenir plus d'informations sur la loi et la réglementation relative aux espèces protégées via les liens suivants:
    SPW - Service Publice de Wallonie
    Belgopocket – Bien-être animal
    Administration des Douanes et Accises
    CITES
     

     

  • Bonne nouvelle ! En collaboration avec bpost, les vendeurs peuvent désormais envoyer leur(s) paquet(s) facilement et rapidement directement à partir de leur profil.

    Voici comment cela fonctionne:
     
    ·         Chaque petite annonce affiche l'une ou l'autre option: "Enlèvement du colis" ou "Envoyer".
     
    ·         Auprès de l'option "Envoyer", le vendeur doit indiquer si l'article passe ou pas à travers la boîte aux lettres. Si ce n'est pas le cas, le vendeur peut définir facilement le prix d'envoi. Ce montant s'affichera à côté de la petite annonce.

     ·         Choisissez l'acheteur en question pour l'envoi. Ainsi le vendeur pourra immédiatement imprimer l'étiquette d'envoi avec toutes les données correctes.
     
    ·         Le vendeur appose l'étiquette d'envoi sur le paquet.
     
    ·         Le vendeur apporte le paquet dans l'un des 1250 bureaux de poste ou point poste ou dans l'un des 125 distributeurs de paquets.

     ·         Bon à savoir: envoyer un paquet avec bpost coûte à partir de €4

     Ceci est ultra pratique si vous désirez acheter quelque chose: vous voyez immédiatement ce que vous devez payer pour la livraison !
     
    Pour plus d'information au sujet de bpost, veuillez cliquer ici.
  • - L'éleveur est reconnu par le Service d'Inspection Bien-être Animal et dispose d'un numéro d'agrément définitif ou provisoire. Demandez ce numéro à l'éleveur et consultez le site du SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement pour une liste des établissements agréés. Les éleveurs occasionnels (c-à-d ceux qui élèvent moins de trois portées par an) ne doivent pas être agréés et n'ont donc pas de numéro d'agrément. Un éleveur occasionnel ne peut pas placer d'annonce sur 2ememain.be puisque, conformément aux dispositions légales, toutes les annonces de chiens et chats doivent mentionner le numéro d'agrément définitif ou provisoire.

    - Les éleveurs occasionnels ne peuvent placer des annonces que dans la presse spécialisée ou sur des sites spécialisés.

    - L'éleveur a une bonne réputation auprès de l'association de races (veuillez contrôler ceci par avance).

    - L'éleveur n'élève pas trop de portées en même temps, en comparaison avec le nombre de femelles d'élevage, et ne dispose pas d'un trop grand assortiment de chiots ou chatons.

    - L'éleveur pose des questions à tout acheteur potentiel pour s'assurer que l'animal est approprié. Les éleveurs de chiens sont légalement obligés de poser une liste de questions. Parcourez cette liste de questions avant votre visite chez l'éleveur afin de pouvoir répondre facilement aux questions et de permettre à l'éleveur de déterminer si vous pourrez accueillir un animal dans de bonnes conditions.

    - L'éleveur ne peut vendre que des animaux ayant atteint un âge minimal prévu par la loi. Pour les chiots et les chatons, cet âge minimal est de 7 semaines.

    - Informez-vous auprès des associations de races et des associations d'éleveurs.

    Evaluez de manière critique toutes les conditions d'élevage :

    - L'animal doit se trouver dans un environnement propre, chaud et à l'abri des courants d'air.
    - L'animal est vif, il a un beau pelage et a de beaux yeux brillants.
    - Vous pouvez examiner la mère.
    - L'environnement de l'animal stimule un comportement social.
    - L'animal est en ordre de vaccination.
    - Le chiot est identifié (pucé ou tatoué) et enregistré.

    A ce jour, il n'existe en Belgique qu'une obligation d'identification et d'enregistrement pour les chiens. Pour les chats, ces obligations ne sont pour l'instant applicables qu'aux refuges mais elles seront prochainement introduites pour les particuliers et les éleveurs suivant le Plan pluriannuel Chats.

    - L'animal n'a pas subi d'intervention non autorisée (comme une amputation interdite), sauf si celle-ci a été pratiquée avant l’entrée en vigueur de l’interdiction (p.ex en cas d'adoption d'un animal plus âgé). Cliquez ici pour plus d'information.

    L'offre gratuite d'animaux peut conduire à de graves souffrances de ceux-ci. Restez vigilant, tout le monde n'est pas aussi amical(e) envers les animaux qu' il / elle n'y paraît.
  • Si vous livrez personnellement votre article, assurez-vous d'être bien payé.

    • N'acceptez pas de rendez-vous dans un lieu désert.

    • Prenez contact téléphoniquement, de préférence via une ligne fixe.

    • Usez de bon sens et faites confiance à vos sens : si c'est trop beau pour être vrai, c'est probablement le cas.

    • Mettez-vous clairement d'accord avec l'acheteur : à propos du prix, de la livraison et de la garantie.

    • En tant qu'acheteur, vous pouvez éviter les déceptions en vous informant correctement sur le produit mis en vente : demandez à connaître les spécificités pertinentes du produit (comme, par exemple, sa provenance) et des photos de bonne qualité (haute résolution).

    • Considérez sérieusement (surtout lorsqu'il s'agit d'un gros montant) la possibilité de mettre vos accords clairement par écrit. Il peut s'agir, par exemple, d'un accord de vente ou d'un reçu qui puisse servir de preuve d'achat et de livraison.

     
  • Faites preuve de bon sens. Le prix proposé est trop beau pour être vrai? Restez vigilant.

    Comparez systématiquement les prix demandés avec ceux des produits ou services équivalents que vous trouverez sur notre site. Faites particulièrement attention si un produit très populaire et normalement assez cher (comme, par exemple, le dernier smartphone à la mode) est proposé à un prix nettement plus bas que le prix officiel. Peut-être s'agit-il d'un produit volé, ou un fraudeur potentiel essaie-t-il d'attirer votre attention.

    Posez des questions critiques sur la provenance du produit. N'hésitez pas à demander les preuves d'achat et les papiers de la garantie. Avant de finaliser la transaction, vous pouvez rechercher sur internet les coordonnées bancaires de l'annonceur et/ou les vérifier via le service de Fraude Informatique.
  • Si l'annonceur permet les offres sur son annonce, vous pouvez insérer une offre directement sur la page de l'annonce.

    Si vous avez une Page Personnelle sur notre site, votre offre sera directement insérée. Un e-mail sera envoyé à l'annonceur pour le prévenir.

    Si vous n'avez pas de Page Personnelle sur notre site, vous devrez entrer votre adresse e-mail et vous créer une Page Personnelle. C'est grâce à votre Page Personnelle que l'annonceur pourra vous contacter.
  • • Faites des offres réalistes.
    • Contactez directement l'annonceur après avoir placé une offre, vous augmenterez vos chance de remporter la vente.
    • Si vous n'êtes plus intéressé, supprimez votre offre.
  • Dès que vous cliquez sur une section, vous obtenez d’emblée un aperçu de toutes les rubriques des catégories sous-jacentes. Dans certaines sections, l’aperçu occupe une place importante au centre de votre écran. Le bouton ‘masquer l’aperçu’ vous permet de faire disparaître l’aperçu et de voir apparaître instantanément les résultats de la section. 
    Image ajoutée par l'utilisateur

    Attention : si vous entrez une nouvelle recherche ou que vous visitez une nouvelle section, l’aperçu vous sera présenté en fonction de vos préférences : selon que vous ayez cliqué auparavant sur ‘masquer l’aperçu’ ou ‘afficher l’aperçu’.

    Image ajoutée par l'utilisateur

Désirez-vous directement nous contacter?

Ecrivez-nous